Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Je crois que j’aime…

J’aime sa peau, son odeur, le son de sa voix. J’aime son goût, ses yeux, ses mains et sa queue. J’aime quand il parle, j’aime écouter ses histoires, ses mensonges, lire entre ses lignes. J’aime les miettes qu’il me jette, les espaces-temps espacés où l’on se retrouve nus et en chaleur. J’aime son désir pour... Lire la Suite →

Quote #18

Mon époux n’a eu de cesse de me reprocher mes adultères, c’est vrai j’ai souvent fini mes nuits avec des hommes dont je n’ai retenu ni le nom ni la taille de l’artère. Sans m’excuser pour autant, comment aurais-je pu défendre une âme que l’être sur-investi et adoré n’a pas préservée et encerclée comme une... Lire la Suite →

Quote #17

Quand il a dit « quand on fait ça comme ça, j’ai envie de te dire je t’aime »… J’ai effacé son numéro mais pas le goût de sa peau.

Quote #16

« Faudrait que j’oublie, que je tire un trait, que je passe de tout à rien en une fraction de seconde. Faudrait que je cesse de pleurer, que je ne cède pas à l’angoisse de m’être perdue dans des chimères. Je rage d’avoir été remplacée qu’on me pousse à avoir des réactions démesurées et qu’on... Lire la Suite →

À l’Improviste

Brun comme la nuit, grand comme l’espoir, jeune à en crever. Il est là, assis à cette table au bord du trottoir. Quand mes yeux croisent sa silhouette, je sens mes jambes trembloter quelques nano secondes. Pourtant, il y a trente minutes, quand j’ai proposé à mon binôme de boire une bière en front de... Lire la Suite →

A failure

Rater le premier baiser... Nos visages qui s’approchent l’un de l’autre, la paupière tremblante, la langue à demi-dehors. Ne pas savoir les mots qui ont tiltés, ni si les doigts rabattant les mèches à l’arrière de l’oreille ont eu de l’effet, ou si l’humectation des lèvres a fait frémir. Rien. N’avoir aucune trace de l’indicible.... Lire la Suite →

Méditation

Après ça c’est fini. Faudra bien te trouver un intérêt. Avec ou sans les autres. Avec ou sans tes souvenirs. Faudra bien vivre le moment, et puis celui qui suit. Sans trop en attendre un final grandiose. Interroge toi alors, et aussi souvent que l’expectative te ronge. Espère humblement qu’il se présente et se représente... Lire la Suite →

Quote #15

« J’ai repensé ces jours-ci au printemps et à l’été derniers. À mes grasses matinées après de longues insomnies, à mon corps frêle dénudé par la canicule. Et ces moments incertains et sans contour me manquent. »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑